Dans la vie en société, assurer la propreté participe au mieux vivre ensemble. Chacun d’entre nous est concerné, la propreté est l’affaire de tous.

 

La vie quotidienne en famille induit inévitablement la production des déchets de différentes natures  (plus de 1 kg par personne par jour d’après le CNIID (centre national d’information indépendante sur les déchets dont le lien est  https://www.zerowastefrance.org/fr

Depuis bien des années maintenant une grande prise de conscience a fait émerger des solutions (tri sélectif, recyclage, apport volontaire en déchèterie, encombrants, …).

Première action : réduire efficacement la masse des déchets

Si vous êtes possesseur d’un carré de jardin, dans un coin vous pouvez fabriquer un espace de compostage, en plantant 4 piquets que vous entourez d’un grillage rigide à maille carrée sur 3 cotés. Vous pouvez même en bâtir deux cote à cote pour alterner les remplissages.

Télécharger le guide du compostage domestique édité par l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie).

guide_ademe_compostage_domestiqueLogo pdf

Alimenté au quotidien, le tas est vite colonisé par les vers de terre et autres « digesteurs ». Un peu d’accélérateur de compostage de temps en temps, un carton posé à plat en surface, le soleil, l’air, l’humidité vont favoriser la décomposition en un engrais très riche à distribuer en surface autour de toutes vos cultures (fleurs, potager, arbustes, …). Vous devenez un maître composteur, un « permaculteur »…

Tous les déchets verts y passent : tontes de gazon, branches fines broyées, épluchures de légumes et de fruits, marc de café, coquilles d’œufs, cartons non imprimés déchiquetés, fumier mélangé, etc, …

Les morceaux de diamètres trop importants peuvent êtres cisaillés en morceaux de 20 cm avec un bon sécateur et mis à sécher dans un silo vertical type « FIFO » « firt in first out » premier mis premier sorti (colonne de 1 m par1 m avec deux trappes haute et basse)  qui servira de stock de bois « bio »  bien sec pour un barbecue improvisé à tout moment avec du bon charbon !

Déjà 40 % de masse en moins dans votre poubelle !

Deuxième action : trier  tout ce qui est recyclable

Le tri sélectif évolue aussi, voir le site internet www.consignesdetri.fr et le guide du tri à télécharger.

Créés il y a 20 ans, les emballages à point vert signifient que l’entreprise qui met en vente le produit concerné, participe au financement de la collecte, du tri et du recyclage. L’info tri point vert est désormais plus détaillée, il faut savoir la décrypter dans le cas d’un emballage constitué de plusieurs matières. Dans tous les cas la présence du « triman », silhouette stylisée jetant un objet dans une poubelle, indique que le produit est recyclable !

Objets non recueillis par les services de ramassage : encombrants

Un sommier usagé, un vieux meuble, un appareil électrique hors d’usage sont ce que l’on appelle des encombrants !

Si vous ne pouvez les apporter en déchèterie, la solution est de faire appel au ramassage sur demande.

Tous les premiers mercredis de chaque mois, les encombrants sont collectés par une association d’insertion devant votre porte !

Facile, la seule condition obligatoire est d’avoir prévenu la mairie, au plus tard la veille jusqu’à 17 heures, au 05 63 55 10 11, en indiquant votre intention de dépôt d’encombrants et en précisant bien votre adresse.

En effet, il est impossible de demander à l’entreprise collectrice de marauder le long de toutes les voies de la commune (plus de 25 km) à la recherche d’éventuels dépôts non déclarés, ils risqueraient de rester en souffrance et de créer un début de « dépôt sauvage ».

Une autre solution, l’entraide avec un voisin équipé d’une remorque qui se rend régulièrement en déchèterie. Profitez d’un voyage avec lui pour visiter et comprendre les enjeux de la filière des produits recyclés.